recruitment and personality test : Sigmund



Panier (0)







 

L'actualité du recrutement et des tests de recrutement

Définir une stratégie pour recruter sur les réseaux sociaux

Par Dominique Restino | sept. 02, 2014
Pour recruter un collaborateur sur les réseaux sociaux, Dominique Restino, président du cabinet de recrutement spécialisé Expertive, préconise de construire un plan d’action efficace. Ses conseils.

La question : Je dois recruter un jeune pro du marketing web. On me conseille de concentrer mes recherches sur les réseaux sociaux. Mais comment structurer ma recherche et ne pas tout miser sur une seule source ?
La réponse de Dominique Restino : « Tout le monde parle des réseaux sociaux dans le recrutement, mais ce ne sont là que des sources. Ce n’est pas l’acte de recrutement. Le recrutement est un acte de management. C’est même le premier ! Et pour le mener à bien, il est impératif de définir le plus précisément possible sa stratégie de recrutement afin de construire un plan d’action efficace. Pourquoi recrute t-on à ce poste ? Qu’attend-t-on du candidat et quelle sera sa position dans l’entreprise ? Est-ce que le recrutement est un acte de sélection ou de « vente » ?

Lorsqu’il y a plus de candidats que de postes à pourvoir, l’entreprise ne s’y prendra évidemment pas de la même manière que lorsque le profil recherché est rare. Dans ce dernier cas, il va lui falloir « vendre » ses mérites, son expertise et l’intérêt du poste au(x) candidat(s) potentiel(s). Or, pour « vendre » une entreprise, encore faut-il bien la connaître : ses chiffres-clés, ses valeurs, ses objectifs à 3 ans, etc. Dans certains cas, il lui faudra aussi se tourner vers plusieurs sources : bouche-à-oreille, cooptation, petites annonces, approche directe, etc.



Recruter prends du temps et nécessite des ressources internes que l’on n’a pas forcément, c’est pourquoi il faut que l’entreprise sache s’il est mieux pour elle de faire appel ou non à un prestataire extérieur tel qu’un cabinet d’intérim ou de recrutement, ou à des chasseurs de têtes. Dans ce dernier cas, là encore, le travail n’est pas le même. C’est un travail de complémentarité et de collaboration. Ce n’est pas parce que l’on fait appel à un prestataire extérieur que le sujet n’est plus d’actualité pour l’entreprise ! Lorsque l’on recrute, c’est pour faire un bout de chemin ensemble. Il ne sert donc à rien de survendre un poste, par exemple, car le candidat sera forcément déçu à terme. Et cela, qu’il ait été trouvé sur les réseaux sociaux ou via d’autres sources de recrutement… »