La batterie de tests de recrutement la plus complète
Toutes les solutions d'évaluation RH, test de recrutement, test de personnalité, gestion des talents

L'actualité
du recrutement

Rédiger un CV : les erreurs à ne pas commettre

Par laurent schwartz | sept. 02, 2014

Face aux centaines de candidatures qu'ils reçoivent chaque semaine, les recruteurs opèrent un premier tri très strict. Découvrez quels sont les CV zappés après seulement quelques secondes d'analyse....

Les CV bavards

 

« Un CV de deux pages est largement suffisant, rappelle Sylvain Massebœuf, directeur senior chez Page Personnel. Nous recevons pourtant de vrais romans ». Le CV équivaut à un exercice de synthèse. Aussi, présenter son expérience professionnelle sur plus de deux pages sera l’aveu de votre incapacité à être synthétique.

De plus, « le temps de lecture est limité, rappelle Louise Enescaux, consultante en recrutement chez Hudson. Et un CV trop long reste difficile à lire. » Et puis, comme le souligne Céline Lachenal, chargée de recrutement et de la mobilité interne chez SGS France, « c’est pendant l’entretien qu’on présente son parcours en détails. »

Même chose pour les CV comportant de gros blocs de texte qui rendent le décryptage ardu. Pour corriger ces défauts : utilisez des mots-clés. Non seulement le CV gagnera en concision, mais également en lisibilité.

 

Les CV déconnectés de l’annonce

 

Autre motif de rejet d’une candidature : un CV qui ne correspond pas au poste ou aux compétences souhaitées. « Si nous recherchons une personne avec un bon niveau d’anglais et que le CV indique des notions ou que le poste s’adresse à un profil expérimenté et que nous recevons la candidature d’un jeune diplômé ; nous éliminerons très rapidement ces CV », explique Louise Enescaux. Car pour le recruteur, la conclusion est simple : soit vous n’avez pas pris la peine d’analyser l’offre d’emploi soit vous n’avez pas adapté votre candidature. Il est donc indispensable de disséquer l’annonce et de mettre en avant sur votre CV les atouts qui intéresseront les chargés de recrutement.

 

Les CV avec une photo inadaptée

 

L’insertion d’une photo dans un CV n’est pas obligatoire. Son absence n’est donc pas synonyme de l’élimination de votre candidature. En revanche, « une photo ridicule », oui, selon Sylvain Massebœuf. « On ne pose pas avec son animal de compagnie ou dans son jardin avec un verre à la main, relate le directeur senior. On se dit que la personne n’est pas lucide ou qu’elle est trop décalée par rapport au monde du travail. »

Idem pour les photos sexy. « On fait du recrutement, pas des castings », ajoute-t-il. La photo doit être prise dans un cadre neutre et vous présenter dans une tenue sobre. « Elle est là pour mettre en valeur le candidat dans une tenue professionnelle », précise Louise Enescaux.

 

Les CV excentriques

 

Vous pensiez vous différencier en ayant recours à une profusion de couleurs, cinq polices différentes et des motifs bariolés ? Erreur ! En faisant cela, le signal que vous envoyez est celui d’un candidat extravagant. « Une personne présentant, par exemple, une photo trop exubérante ne correspond pas forcément au registre de candidats que je recherche », illustre Céline Lachenal.

À moins de postuler sur un emploi de créatif, l’excentricité est à bannir d’un CV. « C’est trop farfelu et ça ne passe que pour des emplois dans la communication ou la création », estime Sylvain Massebœuf.

 

Les CV et l’orthographe

 

Une orthographe approximative est un repoussoir pour les recruteurs. « Une ou deux coquilles, ça passe mais de grosses fautes dans les intitulés de poste, le nom des entreprises et les termes anglophones, c’est rédhibitoire », indique Céline Lachenal.

Un péché qui sera d’autant moins pardonné aux titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur. « Cela montre un manque de rigueur et l’absence de relecture », complète Sylvain Massebœuf. Pour parer à vos lacunes de français, n’hésitez pas à demander à votre entourage de relire votre CV avant de l’envoyer.

 

Les CV sans coordonnées

 

« Lorsqu’on prend connaissance d’un CV, on procède par blocs de 20 secondes, dévoile Céline Lachenal. Si le CV est intéressant, on passe à une minute. » Vous l’aurez compris, le temps du recruteur est compté. Il n’a que quelques secondes pour évaluer votre candidature. L’erreur la plus grossière serait d’oublier d’indiquer ses coordonnées.

Pas grave, pensez-vous : le recruteur peut me contacter par mail et me les redemander… Ce serait oublier la pile de centaines de candidatures qu’il reçoit chaque jour. « Si nous devons passer du temps à retrouver des coordonnées, c’est mal engagé pour le candidat, avertit Céline Lachenal. »

tests des recrutement en ligne